Témoignage du Pasteur Daniel Bodolec

UPCHRIST.ORG Temoignages

Je vis à Brest et je suis pasteur. Je voudrais, pendant ces quelques instants, partager mon témoignage avec vous. J’ai eu la chance d’avoir une maman qui croyait fortement en Dieu. Cela lui fut très utile parce que j’ai eu un papa difficile à vivre, étant malade des nerfs. De plus, il s’était mis à boire, ce qui fait que j’ai assisté à des scènes de violence. Ma mère et moi-même en avons beaucoup souffert, et j’ai dû en subir les conséquences.
C’est ainsi qu’à l’âge de l’adolescence, mon cœur était dans la révolte, dans la rébellion, et je voulais vivre autre chose que ce que me faisait subir mon père à la maison. Alors, j’ai fait partie de bandes de copains, de clubs, j’ai effectué toutes sortes de voyages. J’étais, en quelque sorte, en recherche. J’étais à la recherche d’un idéal, de quelque chose qui serait susceptible de me donner la paix, mais je ne l’ai jamais trouvé.   Un jour, je me suis rendu dans un camp de jeunesse chrétien.
Là, un prédicateur a annoncé l’Evangile, et pour la première fois de ma vie, j’ai été touché par l’Evangile. A la suite de l’appel qu’il a adressé aux jeunes, je me suis levé, et pour la première fois, j’ai réalisé mon état de péché, ma situation de séparation d’avec Dieu. Je n’ai jamais ressenti cela auparavant. J’étais assez rebelle à l’égard de Dieu, étant donné tout ce que j’avais vécu dans ma famille. Mais là, j’ai découvert que Dieu m’aimait, me gardait, me protégeait, et qu’Il voulait me sauver au travers de son Fils Jésus-Christ. Alors, j’ai confessé mon péché. J’ai confessé ma nature rebelle. J’ai demandé pardon au Seigneur.

 

Et quand j’ai regagné ma place, je n’étais plus le même garçon. C’est comme si les écailles de mes yeux étaient tombées. Oui, j’avais fait l’expérience d’une rencontre personnelle avec Jésus-Christ. Je ne L’avais pas vu. Je ne L’avais pas touché, mais j’ai réalisé que son Saint-Esprit venait de me convaincre de péché, de justice et de jugement. Je venais de découvrir cet amour incommensurable de Dieu.

 

A partir de là, j’ai mené une vie tout à fait différente : la rébellion avait cédé la place à la paix et à la joie. J’ai rendu témoignage autour de moi. Ce fut quelque chose d’extraordinaire. Bien sûr, ce n’est pas parce que l’on devient chrétien que l’on a plus d’épreuves. Il y a eu bien des épreuves depuis, bien des chagrins, bien des difficultés, mais je peux vous dire que Jésus a toujours été à mes côtés et je n’ai jamais regretté de Lui avoir donné ma vie.
Je ne sais pas ce que je serais devenu aujourd’hui, peut-être un alcoolique, un homme violent ? Peut-être aurais-je fait toutes sortes d’expériences d’ordre spirite ou marquées par l’occultisme ?    En tous les cas, gloire au Seigneur ! Je Lui appartiens et je vous invite à faire la même expérience que moi. Quel que soit le lieu où vous vous trouvez, demandez-Lui de vous sauver en cet instant.

Vous pouvez l’être, votre vie peut changer, peut être bouleversée. La tristesse peut céder la place à la joie et à la paix. Oui, donnez votre vie au Seigneur Jésus, vous ne le regretterez pas.

 

Daniel BODOLEC


Partager sur les réseaux sociaux